Pour mener à bien les projets de vidéoprotection urbaine, VIDEOSAFE dispose d'une équipe constituée de :

-Un chef de projet, interlocuteur unique du maître d’ouvrage pour l'ensemble du projet, qui coordonne les opérations
-Un conducteur de travaux, qui est le relai du chef de projet sur le terrain,
-Des techniciens d’installation, d’exploitation qui configurent les équipements (caméras, serveurs..)
-Des monteurs, qui tirent et raccordent le câblage, posent les équipements (caméras, antennes, panneaux d'information..)

 

Ingénierie

Avant de commencer le déploiement d'un projet de vidéoprotection urbaine, nos projeteurs réalisent une étude APS (avant projet simplifié) et un reportage photo des caméras.

implantation caméras vidéoprotection

L'APS, représenté sous forme d'un plan de masse, indique le passage des câbles électriques, fibres optiques et RJ45 dans les rues, les points de concentration dans les bâtiments de la commune, les points d'implantation des caméras, des antennes radio. L'APS permet de valider les longueur de câble en fonction de l'éloignement des caméras, il permet de dimensionner le diamètre de câble électrique : 2.5 mm2, 4 mm2, 6 mm2, de confirmer que les longueurs de câble RJ45 ne sont pas supérieures à 90 mètres.


Le reportage photo indique précisément l'endroit où seront implantées les caméras (sur un bâtiment, un mât..), la vue des caméras, le type de caméras (fixe ou mobile), l'alimentation et le site de concentration (le plus généralement, la police municipale, ou la mairie).

Nos projeteurs définissent également le modèle de caméras nécessaires, pour respecter votre cahier des charges : résolution de l'image, zoom optique, anti-vandalisme, format de compression, analyse d'image, correcteur d'image WDR, jour/nuit, obturation, capteur d'image, objectif, focale, lecture de plaque d'immatriculation, infra-rouge (IR), sécurité réseau, compatibilité avec l'IHM...

 

Génie civil

génie civil vidéoprotection

Si du génie civil est nécessaire à l'installation des caméras, les ingénieurs d'étude effectuent un avant projet détaillé (APD) constitué d'un plan de masse au 1/500ème, qui reprend l'analyse des DICT, La demande de DICT informe les exploitants de réseaux et concessionnaire d’ouvrage de la réalisation de travaux.

L'étude APD permet à nos équipes terrain de réaliser des travaux de génie civil en prenant soin de ne pas percuter un câble de haute tension ou une canalisation de gaz.


Nos équipes de génie civil peuvent réaliser des tranchées, poser des chambres de tirage (L1T, L2T, K1C, K2C..), ou poser des mâts qui supportent les caméras. Avant toute tranchée, une équipe terrain passent une aiguille en fibre de verre dans les fourreaux existants, pour vérifier que des liaisons non repérées ne soient disponibles pour passer l'électricité, ou la fibre optique. Nous disposons également d'un appareil de radiodétection RD8000, pour détecter les câbles et canalisations enterrés.

 

Fibre optique

fibre optique vidéoprotection

Nos techniciens peuvent tirer de la fibre optique en fourreaux, égouts ou bâtiments. Ils tirent le câble de façon a respecter le rayon de courbure. Les équipes de tirage sont constituées de quatre personnes, qui sont habituées à tirer de la fibre optique pour les opérateur TELECOM (Orange, Free, SFR).

Nos techniciens raccordent ensuite la fibre dans des boitiers d'épissurage. Dans les bâtiments, il soudent la fibre dans des tiroirs optiques.


Après passage de la fibre, et soudures, nous réalisons systématiquement une réflectomètrie, pour nous assurer que la fibre n'a pas subit de contrainte, et que les soudures ont été réalisées correctement.

Pour convertir le signal, nous installons des convertisseurs optiques à chaque extrémité de la fibre optique (un convertisseur optique coté caméra pour convertir le signal optique en cuivre, et un convertisseur optique côté bâtiment, pour envoyer le signal optique vers le switch de la ville).

 

Radio

antenne radio vidéoprotection

Nos techniciens spécialistes de la radio posent des antennes, qui permettent de transmettre les images des caméras au centre de surpervision urbain (CSU). Ces antennes wifi dialoguent à une fréquence de 5.4 Ghz. Nous posons des antennes point à point ou multipoints, les débits vont de 15 Mbits/sec à 1 Gbit/sec.

Les antennes peuvent être posées sur des points hauts : Églises, château d'eau, pylônes, mât de stade.

 
Les antennes ont une portée de 5 km, au delà, il est possible d'effectuer des relais.  Nous sommes formés à plusieurs marques d'antennes radio : VDSYS, LUCEOR, MOBILE IT, RUCKUS, CAMBIUM, UBIQUITI...

 

Electricité

schéma électrique vidéoprotection

Nos monteurs de vidéosurveillance sont habilités à effectuer des travaux électrique, pour alimenter les équipements (caméras, antennes radio, PC opérateur, serveurs)

Ils peuvent mettre en place des onduleurs, pour protéger les serveurs des micro-coupures, et câbler des disjoncteurs et tableaux électriques, depuis un bâtiment, ou un coffret ErDF.

Les caméras sont également protégées par plusieurs équipements électriques :

-Un disjoncteur 10A
-Un disjoncteur différentiel 30 mA
-Un parafoudre 25 kA

 


Les caméras peuvent être alimentées par l'éclairage public, nous installons alors un pack batterie, qui permet d'alimenter la caméra de jour. Le rechargement des batteries se fait la nuit, sur le circuit d'éclairage public.

Nos équipes travaux peuvent vous accompagner pour établir la demande de certificat de conformité Consuel, obligatoire pour la mise en service du fournisseur d'électricité.

 

Pose et raccordement

pose caméra vidéoprotection

Nous disposons de nacelles, pour poser et raccorder les caméras de vidéoprotection. Les monteurs travaillent par équipe de deux, un technicien reste en bas de la nacelle, pour des raisons de sécurité, l'autre personne travaille dans le panier de la nacelle. Les monteurs disposent d'équipements de protection individuels (EPI) contrôlés, ils possèdent notamment un harnais, un casque, des chaussures de sécurité, un gilet de sécurité.

 

Nos équipes posent des panneaux d'information, de sorte à ce que chaque personne filmée par une caméra de vidéoprotection soit en situation de s'y attendre. Ils sont installés à proximité des espaces publics concernés par le système. Les dimensions des panneaux sont généralement de 500 mm x 500 mm.

 

Centre de supervision

Nos équipes installent des centres de supervision urbains sur mesure :

mur d'images vidéoprotection urbaine
  • Murs d'images, composé de plusieurs écrans fixés au mur, le mur d'images peut être piloté à distance par les opérateurs. Les opérateurs peuvent afficher les vignettes sur l'écran de leur choix
  • Bureaux opérateur, fournis par un spécialiste en ergonomie et design de mobilier professionnel
  • Fauteuils à usage intensif 24H/24, garanti 5 ans.
  • Salle serveur composée d'une ou pusieurs baies informatiques pouvant accueillir les serveurs d'affichages, serveurs de gestion, serveurs d'enregistrement, onduleurs, switchs, bandeaux de prise, bandeaux RJ45, tiroirs optiques..
  • Climatisation d'une puissance frigorifique de 3,5 KWatts (salle serveur) à 5 KWatts pour un CSU d'environ 30 m2

Les opérateurs peuvent afficher les vignettes choisies sur le mur d'images. Une carte de la ville permet de visualiser l'emplacement précis des caméras de vidéoprotection. Un des écrans du mur d'image peut afficher la géolocalisation de tous vos véhicules de Police qui se trouvent dans la ville. Les alarmes des bâtiments communaux peuvent également être intégrées dans le logiciel de vidéoprotection urbaine, et affiché dans le centre de supervision. La gestion des places de parking et la vidéoverbalisation peuvent également être gérés depuis le logiciel du CSU.

 

Informatique

Le dimensionnement des serveurs informatiques est réalisé par notre bureau d'étude.

baie informatique vidéoprotection urbaine

Les serveurs sont dimensionnés pour accueillir 30% de caméras en plus que le projet d'installation initial. Nos équipes de techniciens sont formés à administrer les logiciels les plus représentés dans les centres de supervision urbains : GENETEC, NUUO, MILESTONE, AVIGILON, DAHUA...

Le réseau est l'élément le plus important de la vidéoprotection urbaine. S'il est mal dimensionné, les images peuvent être saccadées, ou de mauvaise qualité, les antennes peuvent planter, et ne plus transmettre d'image..

 

C'est pourquoi nous formons nos équipes au dimensionnement de réseau  : radio, fibre optique, équipements actifs (swtichs HP, CISCO, DLINK, NETGEAR, TPLINK, ZYXEL, UBIQUITI..).

Dans nos offres, nous proposons la mise en place du logiciel LAN Alerte Center, qui permet une remontée d’alarme en cas de perte réseau d’une caméra, d’un encodeur, ou du serveur d’enregistrement. Cet outil de surveillance réseau permettant de tester la réponse d’une machine sur le réseau.

Les caméras que nous proposons permettent d’utiliser plusieurs flux en simultanés. L’avantage d’une solution multi-flux permet notamment de définir des résolutions d’images plus faibles afin d’alléger les ressources des postes clients lorsque l’écran sera divisé en mode quad ou supérieur : En effet, il n’est pas utile d’avoir une image au format mégapixel si celle-ci se retrouve sur une vignette d’un mode d’affichage quad ou supérieur.

Les PC opérateurs, serveur de gestion, serveurs d'affichage, baies de stockage sont dimensionnés en fonction des préconisations des fournisseurs de logiciel. Ces éléments sont dimensionnés en fonction du nombre de caméras, de leur qualité d'image, de la durée de stockage souhaitée. Les baies de disques proposées utilisent la technologie RAID 5, avec disques durs extractibles à chaud. Ainsi, si un disque dur est hors service, il est possible de le remplacer sans que les enregistrements des caméras ne soient perdus.

 

Formation opérateur

Nous formons les personnes pouvant être amenées à utiliser le système de vidéo protection mis en place. Cette formation portera à la fois sur les matériels installés et sur la maîtrise du logiciel de supervision. La formation opérateur s’effectue sur une session d’une journée. Le programme est le suivant :

 

formation vidéoprotection
  • Notions juridiques, droits et devoirs en regard de la réglementation de la vidéo protection urbaine (arrêté du 03/08/07, lois de 1995 …),
  • Description de l’architecture technique
  • Lancement du logiciel de vidéoprotection, présentation de l'architecture et de l'interface graphique
  • Pilotage d’une caméra mobile (souris ou joystick)
  • Visualisation et traitement d’une alarme, exploitation de la liste des évènements
  • Relecture des images, consultation du journal de bord
  • Déconnexion – Fermeture d’une session
 

Dossier des ouvrages exécutés

Le DOE de vidéoprotection urbaine que nous établissons est fourni en deux exemplaires papier, et une version informatique est fournie sur clé USB ou CD-ROM, aux formats Autocad DWG et PDF. Il comprend les éléments suivants :

  • Le schéma de principe général.
  • Les plans de passage des câbles, l'emplacement des caméras, les schémas des armoires électriques.
  • Les notices d’exploitation et de maintenance de tous les équipements installés (caméras, antennes, serveurs, logiciels..).

Tous les éléments du DOE sont fournis en langue française.

 


 
support vidéosurveillance


Questions ou conseils ?

Tel. : 01 84 25 69 50

tous les jours de 9h à 19h

petit logo videosafe

VIDEOSAFE
3 rue Robert Foulon
95360 Montmagny
France