installation caméra

La reconnaissance automatique des plaques d'immatriculation est largement utilisée par les autorités locales, la police, les stations-service et les services de sécurité. Ces types de caméras offrent une précision HD, ce qui signifie que vous pouvez créer des listes de surveillance, des alertes par courrier électronique et des alarmes à l'écran pour les véhicules que vous ne voudrez pas chez vous. La reconnaissance de plaques a donc un avenir certain chez les particuliers.

Il existe des lecteurs de plaques d'immatriculation qui utilisent une caméra infrarouge intégrée pour lire les voitures en approche avant leur arrêt complet. Les caméras transmettent ensuite les informations au système pour autoriser ou non l’accès, de sorte que vos portes ou vos barrières réagissent rapidement, ce qui vous permet de gagner du temps tout en protégeant vos locaux des véhicules non autorisés. Vous pouvez, grâce à ce type de systèmes, interdire l’accès de votre propriété à un ou plusieurs types de plaques d’immatriculation, ou encore choisir un certain nombre de plaques d’immatriculation appartenant aux personnes qui vous visitent régulièrement, qui seront donc reconnues et qui entreront automatiquement.

 Reconnaissance de plaque d'immatriculation

 

Quels sont les avantages de ces systèmes de vidéosurveillance ?

 

  • L’augmentation de l'efficacité du poste de garde (surveillance automatiques 24h sur 24).
  • Des avertissements visuels systématiques de l’entrée d’une voiture.
  • La possibilité de mettre en place des listes de surveillance précises, vous évitant de devoir examiner qui tente de rentrer chez vous.
  • Des notifications envoyées par courrier électronique pour que vous puissiez suivre votre système en déplacement, lorsque vous êtes en vacances ou simplement absents.
  • Le contrôle du stationnement des véhicules non autorisés aux alentours de votre propriété ou dans le parking de votre magasin.
  • La possibilité de compter, d’étudier le passage des véhicules chez vous ou dans votre magasin.

 

Quelles options disponibles ?

 

  • Optimisation pour toutes les conditions d'éclairage.
  • Vue couleur jour / nuit HD, IR.
  • Enceinte de sécurité protégeant à la fois le système et vos biens.
  • Portée jusqu'à 30m, même de nuit.
  • Montage sur poteau, mur, et une grande diversité de supports.

 

Premier axe législatif :

La loi de 1998 sur la protection des données (Data Protection Act 1998) oblige chaque responsable de traitement de données (par exemple, une organisation, un commerçant individuel) qui traite des informations personnelles, à s’inscrire auprès de l’OIC, à moins qu’il n’en soit exempté.

Si vous utilisez la vidéosurveillance dans vos locaux commerciaux à des fins de prévention des vols, vous devez vous enregistrer auprès de cet organisme.

 

Deuxième axe législatif :

En octobre 2014, l’ICO a publié un code de bonnes pratiques en matière de protection des données pour les caméras de surveillance et les informations personnelles. Il s’agissait d’instaurer une meilleure pratique et d’une meilleure réglementation pour les systèmes de sécurité et de surveillance. Ce fut la première directive émise en vertu de la loi de 2000 sur la protection des données. Les entreprises et les organisations doivent gérer leurs règles volontairement, ce qui les amène à suivre un guide des bonnes pratiques dont l’utilité reste relative car l’interprétation de ce guide est subjective, et les amendes rares.

Les règles en matière de vidéosurveillance sont aujourd’hui essentiellement décrites par le Règlement Général de la Protection des Données.

 RGPD

 

Caractéristiques du RGPD : 

Le GDPR s'applique à toutes les entreprises du monde entier qui traitent des données à caractère personnel de citoyens de l'Union européenne (UE). 

Le GDPR élargit la définition des données à caractère personnel, en soumettant de nouveaux types de données à sa réglementation.

Le RGPD considère toutes les données pouvant être utilisées pour identifier une personne comme étant des données personnelles. Il comprend pour la première fois des informations telles que des informations génétiques, mentales, culturelles, économiques ou sociales. 

Le GDPR resserre les règles pour obtenir un consentement valide et effectif à l'utilisation d'informations personnelles. Le RGPD exige que toutes les organisations qui collectent des données à caractère personnel soient en mesure de prouver un consentement clair et affirmatif pour le traitement de ces données. 

Le GDPR introduit des évaluations obligatoires d’impact afin d’identifier les risques d'atteinte à la vie privée.  

Le GDPR introduit le droit d'être oublié. Les organisations ne doivent pas conserver les données plus longtemps que nécessaire et ne doivent pas modifier leur utilisation par rapport à l'objectif pour lequel elles avaient été collectées à l'origine. Les données doivent être supprimées à la demande de la personne concernée. 

Le GDPR exige que la confidentialité soit prise en compte dans les systèmes et les processus dès leur conception. Les processus de développement logiciel doivent tenir compte des principes de protection des données. Pour résumer, tous les logiciels devront être capables d’effacer complètement les données.

 

Les images filmées identifiables sont considérées comme des données personnelles, et par conséquent, sont régies par des règles simples mais intransigeantes. Pour vous aider, nous avons rassemblé les informations les plus importantes relatives au Règlement Général sur la Protection des Données et la vidéosurveillance.

 

1) Le RGPD a un rôle important dans la vidéosurveillance.

Le RGPD est une norme étroitement liée au monde de la vidéosurveillance. Ceci est souvent ignoré car la majorité des gens pensent que le RGPD ne s’applique qu’aux données personnelles du type : données bancaires, numéros de téléphone.

 

2) L'utilisation de la vidéosurveillance est très répandue.

La plupart des entreprises, des petits dépanneurs aux grands immeubles de bureaux, disposeront d'un système de surveillance, que ce soit pour des raisons de sécurité, de surveillance ou de santé et de sécurité. La vidéosurveillance est ainsi devenue omniprésente, et guide une grande partie des activités de sécurité et commerciales. Le RGPD s’applique donc à un nombre croissant d’établissements.

 

3) Justifier l'utilisation de la vidéosurveillance est primordial.

Le RGPD exige que le traitement des données à caractère personnel soit licite et transparent. Les caméras collectent des données personnelles sous forme d’image, et ne sont donc en aucun cas à l’abri. Dans presque tous les cas, les propriétaires d'entreprise peuvent s'appuyer sur des intérêts légitimes ou sur la nécessité de se conformer à une autre exigence légale en matière de conformité du fonctionnement de la vidéosurveillance. Cependant, ils devront justifier cela par rapport à la zone de couverture des caméras. Même à l'intérieur d'un lieu de travail, les employés ont droit à la vie privée.

 Règlement Général sur la Protection des Données

 

4) Le traitement des images peut être considéré comme légal par les autorités publiques et les forces de police. 

Bien que cet article ne vise pas expressément les acteurs du secteur public, il convient de mentionner qu'il existe des circonstances dans lesquelles le traitement est considéré comme étant légal. Par exemple, lors de la protection des intérêts vitaux des personnes concernées ou lorsque le traitement est effectué dans l’intérêt public, la modification des images peut être autorisée.

 

5) Les personnes concernées ont le droit d'être informées. 

Il est obligatoire d’informer sur l'utilisation de la vidéosurveillance via une signalisation indiquant les zones couvertes et la réglementation en vigueur.    

 

6) La conservation des données ne doit pas l’être pendant une période infinie. 

L'un des principes fondamentaux du RGPD exige que les données à caractère personnel ne soient traitées que tant que leur finalité l'exige. Les données devront être gardées le temps pendant lequel elles pourraient être utiles, et pas plus. Certaines collectivités imposent une durée maximale de détention des images.

 

7) Les personnes qui le souhaitent peuvent avoir accès aux images filmées.  

Pour se faire, les propriétaires d'entreprise / opérateurs de vidéosurveillance devront s'assurer que le demandeur est présent dans les images et qu'en fournissant ces séquences, il ne divulgue aucune donnée à caractère personnel d'une autre personne concernée. Cela peut impliquer le floutage de certaines parties, telles que des chiffres ou des plaques d'immatriculation.   

 

8) Les mesures de sécurité telles que le cryptage sont essentielles. 

Il est impératif que les propriétaires d'entreprise ou les opérateurs de vidéosurveillance respectent la confidentialité et l'intégrité de toute séquence. Les écrans affichant des séquences en direct ou enregistrées ne doivent être visionnés que par des personnes autorisées, et non par des membres du public qui errent devant un poste de sécurité ou une salle d'opération de vidéosurveillance. Les séquences doivent être sécurisées quel que soit leur format. Par exemple, elles doivent être cryptées et leur format physique doit être verrouillé et suivi via un processus de signature.

 

Les cameras PoE ou Power over Ethernet sont des caméras reliées par un unique câble qui sert à la fois à leur alimentation électrique et à la transmission des images filmées. Cette structure simple en fait des caméras robustes et faciles à installer. Cette facilité d’installation conduit cependant parfois à des erreurs qui peuvent mettre en péril la qualité de votre système de vidéosurveillance. Cet article vous guide dans l’installation d’un système PoE, pour que votre celui-ci soit le plus efficace possible.

La partie qui pose le plus souvent problème lors de l’installation d’un système de vidéosurveillance PoE, est l’installation du système de câblage. Bien qu’un seul câble soit nécessaire, il suffit qu’il soit mal installé, abîmé ou insuffisant, pour que tout le système soit hors-service ou fonctionne par intermittence.

caméra PoE extérieure

De quoi avez-vous besoin pour installer vos caméras PoE ?

  • Un lot de caméras de sécurité domestiques PoE.
  • Un NVR ou un DVR (système de stockage de vos images).
  • Un routeur ou boîtier Internet au débit élevé si possible.
  • Des adaptateur secteur.
  • Des câbles de réseau en nombre suffisant (nombre de caméras de vidéosurveillance installées).
  • Des vis adaptées au support des caméras.
  • Des tournevis et autres accessoires.

 

Une fois que vous disposez du matériel nécessaire, les étapes d’installation de votre système sont les suivantes :

 

-Étape 1: planifiez et décidez où placer les caméras IP domestiques PoE et le NVR.

-Étape 2: Percez des trous et connectez les câbles de vos caméras de sécurité PoE.

-Étape 3: Connectez vos caméras de surveillance domestiques PoE au port du NVR avec vos câbles Ethernet. Branchez le NVR dans une prise de courant et allumez-le.

-Étape 4: Connectez le NVR à votre routeur domestique avec des câbles réseau, puis connectez le NVR au moniteur via un câble HDMI. Une fois la connexion établie, allumez le moniteur.

-Étape 5: Lorsque tout est en place, vous pouvez vous attendre à obtenir des vidéos claires et nettes sur votre moniteur.

 

petit logo videosafe

3 rue Robert Foulon
95360 Montmagny
France
 

Site internet

Plan du site